Prenons un exemple : si je prône un monde plus "écolo", plus propre et que dans le même temps, je suis rempli de colère et de répression ou de frustration …ne devrais-je pas me poser la question d’une mise en place urgente d’un « travail intérieur » ?

ÉCOLOGIE INTÉRIEURE POURQUOI ?

Nous avons décidé d’utiliser le mot « écologie » car nous savons tous maintenant ce qu’il signifie.
Nous espérons que ce parallèle avec l’écologie de la planète facilitera la compréhension pour le plus grand nombre.
Nous ne pouvons plus ignorer ce qui se passe en nous et attendre que le changement vienne de l’extérieur tout en rendant responsable les autres de notre mal-être, de notre violence, de nos souffrances et de l’état de la planète !
Confier aveuglément la responsabilité de notre vie aux autres ou à ceux qui sont au pouvoir est une utopie : « Nous » sommes les acteurs !

La passivité et la victimisation sont des freins importants à notre évolution

Alors comment faire ?
– Observer et découvrir la réalité de notre monde intérieur.
– Détecter et comprendre les éléments et processus toxiques qui polluent notre état d’esprit.
– Expérimenter notre état naturel, libre et non pollué.
– Inverser le processus : décontaminer et oxygéner notre intériorité.

À partir de là, ayant compris et expérimenté les possibilités de ce poumon de vie qu’est l’écologie intérieure, nous pourrons nous y appliquer en toute connaissance de cause, et au moyen d’autres techniques visant à fortifier notre motivation et notre capacité de transformation, nous pourrons continuer le processus écologique avec plus de force et plus d’envergure.

Parmi les nombreuses questions, qui se posent :

- Suis-je séparé de la nature ?
– Est- ce- que je connais ce qui me limite ?
Mes conditionnements passés, mes croyances, mes jugements ?
– Est ce que je ressens le lien entre mon corps et mon esprit ?
– Où en suis-je avec ma santé ?
– Suis je conscient de mon rapport à la nourriture ?
– Est ce dont je me respecte m’écoute, prend soin de moi ?
– Est ce que je prends du temps pour être dans le silence, le calme ?

- Ai-je pris la mesure de la force « conditionnante » de mes pensées ?
– Sais-je évaluer, ressentir et transformer mes répressions émotionnelles ?
– Qu’est ce que je connais de ma sexualité ?
– Sais-je comment me réapproprier mon autorité, me positionner ?
– Est-ce-que je comprends ce qu’est mon système de pouvoir et comment je l’utilise ?
– Est ce que j’accepte de voir mes besoins réels et réfléchir sur comment vivre mieux ?
– Est ce que je me sens suffisamment créatif ?
– Mon esprit est-il ouvert aux nouveautés, aux changements ?

L’extraordinaire outil Internet va nous permettre de nous libérer de la main mise des écoles, groupes, églises, sectes et autres… permettant aux chercheurs libres de s’interconnecter pour créer des passerelles, et chercher les informations nécessaires au travail d’écologie intérieure.
Réapproprions nous les moyens de nous transformer et de nous mettre en accord avec la nature « intérieure et extérieure. »